Arrêté du 27 novembre 2008 pour conduire un 125 si le permis est obtenu a partir de 2007

Arrêté du 27 novembre 2008 relatif à l’obligation de formation pratique pour la conduite
des motocyclettes légères par les titulaires de la catégorie B du permis de conduire

NOR : DEVS0828174A

Le ministre d’Etat, ministre de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de l’aménagement du
territoire,
Vu le code de la route, notamment ses articles L. 213-1, L. 213-7 et R. 221-8 ;
Vu le titre II de l’arrêté du 5 mars 1991 modifié relatif à l’exploitation des établissements d’enseignement de
la conduite des véhicules à moteur et de la sécurité routière ;
Vu l’arrêté du 23 avril 1991 relatif au livret d’apprentissage ;
Vu l’arrêté du 8 janvier 2001 modifié relatif à l’exploitation des établissements d’enseignement, à titre
onéreux, de la conduite des véhicules terrestres à moteur et de la sécurité routière ;
Vu la décision du comité interministériel de la sécurité routière du 6 juillet 2006 relative à l’obligation de
formation pratique pour la conduite des motocyclettes légères par les titulaires du permis de conduire de la
catégorie B ;
Sur proposition de la préfète, déléguée à la sécurité et à la circulation routières,

Arrête :

Art. 1er. − Les conducteurs titulaires depuis au moins deux ans du permis de conduire de la catégorie B
obtenu à compter du 1er janvier 2007 doivent suivre une formation pratique de sept heures pour pouvoir être
autorisés à conduire, sur le territoire national, une motocyclette légère relevant de la sous-catégorie A1.
Cette formation obligatoire peut être suivie dans un délai d’un mois avant la date anniversaire des deux ans
d’obtention de la catégorie B du permis de conduire. Elle doit être dispensée par un enseignant titulaire de
l’autorisation d’enseigner de la catégorie A et A1 en cours de validité, dans un établissement ou une
association agréés par le préfet pour la formation à la conduite des motocyclettes.
Les conditions d’organisation de cette formation doivent être conformes aux dispositions prévues à l’article 9
du titre II de l’arrêté du 5 mars 1991 relatif à l’exploitation des établissements d’enseignement de la conduite
des véhicules à moteur et de la sécurité routière et à l’article 6 de l’arrêté du 8 janvier 2001 modifié relatif à
l’exploitation des établissements, à titre onéreux, de la conduite des véhicules terrestres à moteur et de la
sécurité routière. La formation doit s’effectuer sur une motocyclette légère munie d’une boîte de vitesses
manuelle.
A partir du programme global de formation figurant à l’annexe 1 du présent arrêté, l’enseignant adapte la
formation aux besoins spécifiques du conducteur.

Art. 2. − A l’issue de la formation, le titulaire de l’agrément préfectoral délivre au conducteur bénéficiaire
de la formation un exemplaire de l’attestation conforme au modèle figurant à l’annexe 2 du présent arrêté.
Par ailleurs, il en transmet un exemplaire au préfet du département du lieu de son exploitation dans un délai
de quinze jours maximum à compter de la délivrance de l’attestation.
L’autorisation de conduire les véhicules de la sous-catégorie A1 n’est valide que s’il est fait mention de cette
autorisation sur le permis de conduire.
En cas d’invalidation ou d’annulation du permis de conduire, la formation suivie reste acquise.

Art. 3. − Dans un délai de trois mois à compter de la date de publication du présent arrêté, il sera procédé
à une évaluation de la mise en oeuvre de cette formation.

Art. 4. − La préfète, déléguée à la sécurité et à la circulation routières, est chargée de l’exécution du
présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait à Paris, le 27 novembre 2008.

Pour le ministre et par délégation :
La déléguée à la sécurité
et à la circulation routières,
M. MERLI